13 et 14 août 2008. Voyage dans le ciel.

Nous n’allons pas nous quitter comme ça !

Quelques images du ciel au dessus de l’Atlantique :

                 l1040572.jpg  l1040583.jpg

 l1040575.jpg  l1040576.jpg  l1040584.jpg

Et des clichés des USA, en vrac :

                     l1030972.jpg    l1030979.jpg

             l1040052.jpg  l1040463.jpg

                 l1040060.jpg  l1040176.jpg 

         l1040175.jpg l1040174.jpg l1040337.jpg

l1040518.jpg l1040519.jpg l1040476.jpg l1030989.jpg

                        l1040548.jpg l1040552.jpg

This is ………………………………….THE END.

12 et 13 août 2008. Retour à Denver.

Plus que …436 miles à faire !

Là, on est vraiment dans les plaines de l’ouest : l’horizon se perd dans le lointain, rien n’a l’air de pousser à part quelques broussailles et des herbes sèches. De rares points d’eau où viennent boire les troupeaux et une multitude d’antilopes ponctuent le paysage ouvert à tous les vents. Des barrières anti-bourrasques (?) s’accrochent ça et là sur les dunes et des trains de 3 km nous accompagnent, apportant leur chargement de charbon aux centrales électriques… 

           l1040537.jpg l1040541.jpg l1040545.jpg

Denver nous acceuille pour notre dernière matinée aux USA. Nous avons le temps de visiter « the mint », qui, comme son nom ne l’indique pas, est une usine de fabrication  de pièces de monnaie :

               l1040553.jpg

Nous admirons l’architecture du musée d’art contemporain, son extension et les alentours :

        l1040554.jpg l1040558.jpg l1040560.jpg

Et goûtons enfin notre premier hot dog !  l1040562.jpg 

devant des panneaux qui nous rappellent que la convention démocrate se prépare :

                              l1040563.jpg

11 et 12 août. Devil’s Garden et Mont Rushmore.

Bon, les vacances se terminent par beaucoup, beaucoup de route (439 miles !). Le mont Rushmore se trouve au sud de Rapid City, ville sans véritable intérêt. En chemin, nous faisons un détour par Devil’s Garden, une autre curiosité géologique :

                           l1040514.jpg

Le mont Rushmore est accessible gratuitement, sauf qu’il faut payer 8 dollars pour le parking. C’est plutôt pas mal fait, très pédagogique, avec un petit circuit où la vie et les principales actions de chaque président présent est décrite sur un panneau lui faisant face.

            l1040522.jpg  l1040524.jpg  l1040529.jpg

                  l1040527.jpg  l1040532.jpg

10 août. En route vers Cody.

Nous reprenons la route vers l’est. Cody n’est qu’à 132 miles mais il faut d’abord traverser tout le parc de Yellowstone et là, on n’en a pas fini de s’émerveiller :

                      Le lac :     l1040461.jpg

Et les cascades :

            De près :     l1040421.jpg   l1040426.jpg  et de loin :

  l1040434.jpgl1040436.jpgl1040437.jpgl1040438.jpg  

Sans compter que nous avons été un peu retardés par des êtres qui n’ont pas du tout le sens du code de la route  :  ça roule à gauche, sans respecter les limitations de vitesse :

                         l1040446.jpg 

…  ça traverse n’importe où :

                       l1040457.jpg   l1040452.jpg 

                   l1040454.jpg   l1040449.jpg

… et ça laisse les enfants traverser tout seuls  : l1040459.jpg

Heureusement, certains restent sagement à brouter sur le bord de la route :

          l1040458.jpg  l1040456.jpg ou dans les prairies :

                   l1040439.jpg  l1040441.jpg  l1040460.jpg

Nous voici à Cody, la ville qui porte le nom du plus grand tueur de bisons de l’histoire.

Nous ne sommes pas allés visiter son musée mais un village de pionniers constitué de véritables « cabins »d’époque, maisons de rondins où les trappeurs et autres aventuriers de l’ouest ont vraiment habité. C’est plutôt frustre et on en est d’autant plus admiratifs vis à vis de ces gens qui ont dû s’accrocher pour pouvoir s’installer et changer de vie.

        l1040466.jpg  l1040471.jpg  l1040469.jpg

        l1040468.jpg  l1040467copier.jpg  l1040472.jpg         

Mais Cody, c’est aussi ça :    codyrodo.jpg  Hiiippaaa !!!

Préparatifs autour et sous les tribunes :

 l1040477.jpg l1040478.jpgl1040479.jpg l1040500.jpg

Des descendants de Buffallo Bill viennent saluer la foule avant le spectacle :

                            l1040482.jpg

Bon, la plupart des photos est floue, oui, d’accord, mais c’est que ça court vite un cheval !

                   l1040484.jpg   l1040490.jpg

             l1040488.jpg   l1040489.jpg 

Les taureaux ne se laissent pas faire non plus :

           l1040493.jpg    l1040491.jpg   l1040492.jpg 

Par contre, les veaux n’en menaient pas large, surtout quand cinquante mômes de 4 à 15 ans, se sont mis à courir en hurlant pour leur arracher un foulard accroché à la queue…

                                             l1040497.jpg 

 

 

09 août 2008. Toujours Yellowstone.

Aujourd’hui, nous allons au nord du parc.

Un petit détour d’abord, un peu au sud de Madison, ça aurait été dommage de manquer ça  :

l1040374.jpg l1040359.jpg l1040365.jpg l1040354.jpg

 Du côté de Norris, nous avons droit à des bassins de boue (en fait, la terre qui est dissoute par l’action de l’acide sulfurique :

     l1040344.jpg

En remontant, les geisers sont beaucoup moins nombreux et nous pouvons profiter d’un peu de verdure :

                        l10403681.jpg          l1040379.jpg

Mais la nature reprend ses droits et d’anciens sites humides montrent encore des traces d’activité par leurs nombreuses fumeroles accompagnées d’un bruit de cocotte minute. Curieusement, dans cette partie du parc, les dégagements ont une odeur bien plus forte (et désagréable) qu’à Old Faithful :

                                         l1040380.jpg 

Nous arrivons à Mammoth spring et ses terrasses.

En haut du plateau, l’eau chaude s’écoule en douceur et remplit des bassins qui se vident dans ceux d’en dessous pour finir par glisser le long de la paroie de la falaise.

                     l1040385.jpg   l1040387.jpg 

                 l1040382.jpg          l1040384.jpg

      l1040396.jpg   l1040398.jpg   l1040399.jpg

              l1040401.jpg  l1040403.jpg  l1040410.jpg

Les dépots acides ont fini par s’accumuler et créer une sorte de manteau faussement neigeux qui a tout brûlé sur son passage.

             l1040391.jpg       l1040392.jpg

                 l1040393.jpg       l1040402.jpg

    Juste derrière, le même paysage, mais l’eau ne sourd plus depuis longtemps…

                                                  l1040405.jpg 

 Tout au bord de la route, la concrétion dite de l’ »éléphant ».

                      l1040407.jpg   l1040408.jpg

08 et 09 août 2008. Yellowstone NP.

Préparez vos yeux à des merveilles de couleurs et de formes : nous voici à Yellowstone, à 100 miles au nord de Grand Teton. Sur quelques km2, sont rassemblés plusieus dizaines de geisers. 2 types : ceux qui s’écoulent en gros bouillons, et les explosifs. Les couleurs des fonds dépendent de la température de l’eau (jusqu’à 75 °C). Plus c’est chaud, plus c’est bleu. Les couleurs orangées sont dues à la présence d’algues et de bactéries « thermophiles ».

Une journée à Old Faithful (nous dormons à West Yellowstone), a été juste suffisante pour apprécier ces merveilles minérales. Le lendemain, nous irons voir Mammoth Hot Springs et quelques sites au sud du carrefour de Madison, c’est dire comme le parc est immense : 

                    yellowstoneparcplan448x600.jpg  

Donc, commençons par Old Faithful et ses environs proches :

                        yellowstoneoldfaithfulplan436x600.jpg 

Voyons d’abord comment se présentent les lieux : des pontons de bois nous permettent de marcher au dessus de la croûte brûlante. Le danger est réel et on nous répête sans cesse de ne pas marcher ailleurs, de crainte de voir le sol céder et de se brûler… Aux endroits où les geisers explosent avec une régularité relativement prévisible, on s’asseoit même, comme au spectacle !  

  l1040229.jpg    l1040274.jpg   l1040358.jpg

                       l1040327.jpg       l1040252.jpg       

Un peu de technicolor ? Attention, ça va aller crescendo !

      l1040237.jpg    l1040238.jpg  l1040242.jpg

      l1040247copier.jpg l1040249.jpg l1040266.jpg

       l1040268.jpg  l1040270.jpg  l1040269.jpg

       l1040267.jpg    l1040235.jpg     l1040314.jpg

Vous avez remarqué sur la dernière photo, en haut, des traces rondes ? on dirait des traces de pas….

                                    l1040330.jpg 

Après les crevasses, les cratères…

                       l1040312.jpg   l1040307.jpg   

                     l1040241.jpg   l1040305.jpg

Regardez, ça bouillonne !        l1040227.jpg l1040275.jpg

 

    avant : l1040222.jpg …  après : l1040225.jpg

    avant : l1040279.jpg … après : l1040281.jpg

Trève de plaisanteries et place au spectacle :

        l1040253.jpg l1040255.jpg l1040256.jpg

                           l1040259.jpg   l1040260.jpg

       l1040284.jpg l1040285.jpg l1040289.jpg

         l1040291.jpg l1040294.jpg l1040295.jpg

                 l1040316.jpg           l1040322.jpg             l1040321.jpg 

06 et 07 août 2008. Dépaysement total !

Nous repartons, 325 miles vers le nord, direction : Grand Teton National Parc. Non, ça ne s’invente pas un nom pareil ; il faut croire que les pionniers de la région venaient de chez nous et que le paysage les a inspirés.

Quant à nous, après ce festival de rouges, d’oranges et de bleus, ça nous a fait du bien, un peu de vert…

       l1040180.jpg    l1040177copier.jpg    l1040190.jpg

Ici, c’est le pays des ours (on n’en a pas vus), des orignaux tout noirs (on en a vus !), des loups (on a cru en voir un…) :

l1040181.jpg mais de près, vue la couleur, ce serait plutôt un coyote (un renard ?).

On a vu de près des moustiques et des biches locales, c’est déjà bien :

            l1040191.jpg           l1040193.jpg

Pour changer : rando.

                grandtetonplan600x411.jpg

Nous traversons Jenny lake en bateau (10 mn), grimpons sur un promontoire pour voir ce même lac d’en haut :

 l1040185.jpg, puis longeons un canyon. Etangs glacés, neiges éternelles, cascades. Retour, par le tour du lac.

        l1040188.jpg    l1040189copier.jpg 

           l1040183600x450.jpg    l1040187.jpg

Pour nous en remettre, rien de mieux qu’un bon lit bien moelleux :

              l1040178.jpg       l1040179.jpg

04 et 05 août 2008. Salt Lake City

En route vers de nouvelles aventures !

Nous reprenons la route vers le nord, direction SLC, environ 350 miles.

                  l1040114.jpg           l1040113copier.jpg

Comme nous arrivons relativement tôt, nous nous dirigeons directement vers le grand lac. C’est plein d’oiseaux sur le pont qui relie la rive à

Antelope Island qui doit son nom à…     l1040149.jpg 

                    l1040117copier.jpg    l1040115copier.jpg

 Mais que vois je ? Une plage nous tend ses bras dorés :

          l1040118.jpg   Let’s go !   l1040120.jpg

Le sable est brûlant, mais ça ne fait rien. Nous approchons. Bizarre, il y a du monde dans l’eau mais personne n’a l’air de vouloir rester sur la plage ! Serait-ce à cause des millions de petites bestiolles qui assaillent tout ce qui se trouve au bord  de l’eau ?

                                         l1040121.jpg

On a très longtemps pieds   l1040123.jpg

Mais quand on n’a plus pieds,… c’est le pied, vue la proportion de sel dans le lac : ça y est, je sais faire la planche !!! Sans les mains ! Et hop !

                      l1040125.jpg               l1040127.jpg

Patrick tente quelques mouvements de crawl  l1040130.jpg

(brasse impossible, les jambes flottent trop !),  ça lui fait dresser les cheveux tous seuls sur la tête !    l1040140.jpg

Nous suivons maintenant la route qui longe la côte ouest de l’île. Et là, surprise !

l1040145.jpg    l1040148.jpg    l1040147.jpg 

Salt Lake City, ville créée par les mormons (ne pas confondre avec les amish, ici, on a tout le confort moderne).

Nous visitons le centre ville, c’est-à dire le centre religieux et administratif de cette riche communauté.

Tout le monde est très gentil mais l’impression de toujours être surveillés par de gentilles vieilles dames l1040157.jpg ou des demoiselles en jupe et talons plats ne nous lâche pas. 

La maison du « lion », (au centre de l’image) 2ème chef historique spirituel   

                                         l1040153.jpg 

… et celle de ses 28 femmes et 53 enfants, transformée, au rez-de-chaussée en restaurant self service.  l1040152.jpg

La cathédrale (ouverte aux seuls initiés) et le dôme de la salle de concert   l1040158.jpg , le gigantesque centre des congrés :  l1040159.jpg

Le centre administratif  :  l1040160.jpg , le bâtiment d’où j’ai pris les photos, qui abrite le centre de recherche généalogique : l1040165.jpg 

et un musée très intéressant, qui abrite toutes sortes d’objets du quotidien des pionniers de l’ouest américain :  l1040170.jpg 

Le soir, nous avons vu un concert donné par des soeurs néozélandaises venues prêcher la bonne nouvelle dans le parc du centre ville.

                                           l1040173.jpg

03 août. The Needles.

Canyonland est un parc très étendu. Au sud d’Island in the sky, il y a les Needles (« les aiguilles »). Cette fois, nous voyons le parc de l’intérieur, d’en bas. Nous avons fait la rando en bleu (Patrick a terminé la boucle).

                                          theneedlesplan.jpg

Pour ne pas se perdre, il suffit de suivre les  keirn (petits tas de pierres) :

             l1040078.jpg  Non ! Pas ceux là !

Ceux là :  l1040085.jpg l1040087.jpg 

Et c’est reparti pour le désert, la chaleur, la soif…

l1040090.jpg l1040091.jpg l1040106copier.jpg

l1040103copier.jpg  l1040079.jpg

 L’air de rien, la vie est présente, regardez ce trou dans la roche, rempli de sable, il est plein d’algues et de micro organismes qui n’attendent que quelques gouttes de pluie pour prospérer :    

                                           l1040081.jpg 

On a trouvé quelques petits coins d’ombre…

                  l1040093.jpg      l1040099copier.jpg

Heureusement, parce que, l’air de rien, on a eu quelques bonnes grimpettes :

         l1040101.jpg    l1040105.jpg   l1040108.jpg 

02 août 2008. Repos.

On est creuvés, et en plus, il pleut !

                             l1030986.jpg 

On prend la voiture et on descend, environ 130 miles vers le sud, direction Mesa Verde National Parc. C’est un site archéologique absolument passionnant.

Il y a environ 1400 ans, des gens ( les Anasasi) sont venus installer leurs villages, cultiver sur les plateaux. 200 ans plus tard, les habitants sont repartis vers le sud, laissant là les vestiges de leur habitat.

l1040053copier.jpg   l10400471.jpg    l1040055.jpg 

l1040051.jpg   l1040048.jpg   l1040049.jpg

Approchons nous un peu…

                  l1040046.jpg    l1040033.jpg 

Mais comment diable faisaient-ils pour entrer chez eux ? En fait, c’est très simple,  il suffisait de descendre par des échelles ou des creux dans la roche :

                      l1040028.jpg l1040031.jpg l1030993.jpg 

emprunter des couloirs :    l1030994.jpg 

ou des tunnels :          l1040026.jpg

A l’intérieur, ça avait l’air très organisé : réservoirs à grains, chambres :

       l1040038.jpg  l1040022.jpg  l1040013.jpg

                        l1030998.jpg  l1040041.jpg 

 et un genre de salle commune réservée à la prière ou aux rassemblements . La salle, comme on la voit ci-après, à gauche, était recouverte d’un plafond, cf à droite :

                l1040020.jpg           l1040058.jpg

12



marie13meg |
the coloured house |
morceaugabon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 25000km
| Carnet de bord d'un routier
| シンカ